Célébrer la fête des morts (Dia de los Muertos) au Mexique avant les vacances de Noël

Comments 0 Bons plans
23 octobre 2021
Célébrer la fête des morts (Dia de los Muertos) au Mexique avant les vacances de Noël

L’une des traditions typiques au Mexique est la fête des morts ou Dia de los Muertos célébrée entre le 31 octobre et le 2 novembre. Si dans certains pays, la Fête de la Toussaint est associée à un jour triste, au Mexique, la célébration se fait dans la bonne humeur en dansant et en chantant autour des tombes. Pour votre voyage au Mexique, on conseille de venir la fin du mois d’octobre afin de vivre cette expérience inoubliable. Cet article vous aidera à mieux comprendre cet événement et vous donner des bons plans pour la célébration avant les vacances de Noël.

Découvrez l’histoire et l’origine de la fête des morts

La fête des morts est une tradition ancestrale remontant à la civilisation des Aztèques. Ils célébraient les morts deux fois par an dont une fois pour les enfants décédés (Miccaihuitontli) et une autre pour les adultes (Hueymiccalhuitl). La célébration des disparus se fait avec des danses, des chants et des offrandes. Les familles déposent des dons sur les tombes des défunts pour subvenir à leurs besoins dans l’autre monde. Du côté des indigènes, le rite consistait à rencontrer les ancêtres tout ne se réunissant avec les vivants pour réaliser un culte commun.

histoire de la fête des morts

Même à l’arrivée des colons espagnols en XVIe siècle, les traditions n’ont pas disparus. La fête des morts est restée comme l’une des célébrations les plus importantes de l’année.

Sous l’influence de la Toussaint, la date du Dia de los Muertos est fixée au 1er et 2 novembre. Aujourd’hui, la célébration est le fruit d’une fusion entre les traditions chrétiennes et préhispaniques.

Pourquoi les Mexicains célèbrent la fête des morts ?

À part le fait que cette fête nationale existe depuis plusieurs siècles, voire plus de 3000 ans, elle est toujours célébrée par énormément de gens. En effet, dans la croyance mexicaine, la mort ne s’agit pas de la fin, mais le commencement d’un nouveau voyage. Les Mexicains se regroupent pour se remémorer des moments joyeux qu’ils ont passés avec les défunts en suivant un rituel. Ce lien intime avec la mort est considéré comme nécessaire à la vie des vivants.

Cette expérience est authentique. L’émotion que dégagent toutes ces familles au cours de la fête est inexplicable. Pour en profiter pleinement, optez pour un séjour à Playa del Carmen à partir du fin octobre.

Comment se fête le Dia de los Muertos ?

La fête des morts au Mexique consiste à célébrer en famille les défunts pour accueillir leurs âmes. D’après la croyance mexicaine, les morts reviennent sur Terre pendant la célébration pour passer du temps avec la famille et faire la fête en même temps qu’eux. Ainsi, les proches installent et décorent des autels ainsi que les tombes.

Pour la célébration, les Mexicains se maquillent et se déguisent en squelettes comme dans le film d’animation COCO dont le personnage représente la mentalité mexicaine, parlant ainsi de la mort de manière plus douce.

Traditions de la fête des morts

Suite à la fusion de différentes cultures, de nouvelles coutumes sont apparues au fil du temps pour la célébration. En partie, les défilés et les déguisements ressemblant à Halloween. Sur place, des chars, des spectacles de danses et des concerts seront également au rendez-vous sans oublier les différents concours de beauté pour voir qui est la plus belle : La Catrina. Cette dernière s’agit d’un personnage incontournable en squelette féminin portant des habits riches représentant la mort pour les Mexicains.

Pour les autels des morts, les familles les mettent en place en guise de commémoration. La disposition se fait de manière particulière pour que tous les éléments y trouvent un sens. En effet, chaque autel peut être varié selon les proches bien qu’ils aient tous un seul but : la célébration des défunts. L’organisation peut se faire à partir de 2 jusqu’à 7 étages qui représentent respectivement le Ciel et la Terre.

Nos excursions francophones sont adaptées pour vous faire participer à ce genre d’événement si vous envisagez d’y venir avant Noël.

La Catrina, c’est quoi exactement ?

Malgré qu’elle soit récente, elle est aujourd’hui une figure emblématique du Dia de los Muertos représentée par un squelette féminin. Elle est apparue pour la première fois au début du XXe siècle par l’artiste caricaturiste José Guadalupe Posada. À cette époque, les Mexicains voulaient ressembler aux riches espagnols. L’artiste s’exprimait ainsi à travers La Catrina pour montrer que personne n’a besoin de se prendre pour quelqu’un d’autre.

Dia de los Muertos

Au fil du temps, d’autres artistes ont repris la figure sous différentes variantes, particulièrement depuis sa reprise par Diego Rivera, un peintre très connu au Mexique. Depuis, elle est devenue l’emblème de la fête de la mort.

Des objets typiques retrouvés sur les autels

Chaque objet déposé sur l’autel a un sens précis. Si vous y voyez du sel, sachez qu’il est connu comme étant un élément purificateur qui permettra au corps du défunt de rester intact pendant son séjour entre le monde des morts et des vivants.

Les fleurs orange y sont placées pour guider les âmes vers la terre et les bougies pour montrer leur chemin. Elles servent également de décoration. On les retrouve dans les cimetières.

Certaines familles déposent des crânes en sucre ou en chocolat sur les autels.

Souvent, on peut aussi observer de l’eau ou de l’alcool pour apaiser la soif des défunts après avoir effectué un grand voyage dans le monde des vivants.

Enfin, il existe d’autres objets spéciaux rappelant le défunt comme son plat favori.

La visite des âmes et l’offrande

Pour le 1er novembre, la date consacrée aux enfants décédés, les offrandes se font sur leurs tombes. La famille y dépose des sucreries, des jouets, des dessins ainsi que des photos de ces derniers. Des fleurs, souvent de couleurs blanches, et des bougies sont aussi présentées sur les lieux.

autels de fruits

Quant aux âmes adultes, la commémoration se fait le 2 novembre. Pareille que pour les enfants, on retrouve des offrandes qui ont marqué la vie du défunt sur terre. Il est donc possible d’y voir des outils de travail, des livres, voire des chapeaux. Il est possible que vous croisiez une tombe recouverte de fruits dans le cas où le défunt aurait été producteur de fruits.

Toujours pendant ces dates, les proches tracent un chemin de pétales de fleurs sur le cimetière et allument des bougies afin de guider les âmes vers leurs tombes. Ensuite, ils nettoient les tombeaux avant de les décorer. En effet, les cimetières se transforment carrément en aire de pique-nique où les familles y mangent, chantent et jouent de la musique que leur proche a aimée.

Où célébrer la fête des morts au Mexique ?

La célébration varie d’un endroit à un autre. Dans le Sud du Mexique, les fêtes ont tendances à être plus colorées avec plus d’ambiance. Voici quelques endroits où profiter pleinement de cette fête authentique :

Le parc Xcaret à Cancún

Si vous souhaitez assister à une célébration spectaculaire avec beaucoup de couleurs, pensez à partir à Xcaret. Tous les ans, la jungle du parc est décorée pour faire honneur à la tradition. Sur les lieux, vous pouvez déguster des plats traditionnels accompagnés de desserts typiques. Les enfants, tout comme les adultes pourront participer à des activités exceptionnelles et variées, toujours basées sur la fête des morts. Vous aurez aussi l’occasion d’assister à des concerts et des danses traditionnelles.

parc xcaret cancun

San Andrés Mixquic, à Mexico City

Le lieu qui représente le mieux la fête des morts est sans doute San Andrés Mixquic. Les familles et les proches commencent déjà à nettoyer et à décorer les cimetières à partir du 28 octobre. L’église se prépare même pendant des mois à l’avance pour l’organisation de la fête. La particularité de la célébration à San Andrés Mixquic est le son des cloches de la paroisse San Andrés Apostol le 1er novembre à midi pour rendre hommage aux enfants décédés. Et sonne de nouveau le 2 novembre pour les adultes. La cloche sonne une dernière fois à 19 heures pour rappeler aux enfants de visiter chaque maison pour demander des offrandes. Comme les villageois, vous pouvez totalement vous y imprégner en essayant les costumes et les maquillages associés à la fête pour être un peu plus dans le thème.

San Juan Chamula à Chiapas

Il s’agit d’un des meilleurs endroits pour passer le Dia de los Muertos au Mexique. Pendant la célébration, le marché du village est très animé. Les villageois sont très accueillants et dégagent de la bonne humeur. N’oubliez pas d’y acheter quelques fruits et fleurs pour remplir votre panier.

Contrairement aux autres endroits, le cimetière y est assez calme, pas de maquillage ni de musique. Les familles viennent pour célébrer sans excitation, mais quand même avec le sourire. Par contre, comme dans les autres lieux, les tombes sont aussi couvertes de fleurs et de décorations colorées.

Si vous voulez profiter pleinement de vos vacances de Noël, une fois la fête de la mort terminée, bénéficiez d’une belle excursion à Isla Mujeres pour vivre une aventure encore plus exceptionnelle.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *