Réduire son empreinte carbone lors d’un séjour à Mexico

25 mars 2020
Réduire son empreinte carbone lors d’un séjour à Mexico

Votre voyage au Mexique approche à grands pas. Le soleil, la chaleur, les fajitas… Mais une question vous trotte dans la tête : comment voyager à l’étranger de manière responsable tout en profitant de ses vacances ? 

L’empreinte carbone, qu’est-ce que c’est ?

Sur l’INSEE, l’empreinte carbone est définie comme la quantité de gaz à effet de serre induite par la demande finale intérieure d’un pays. Pour faire plus simple, à l’échelle d’un foyer, elle est égale à la quantité de dioxyde de carbone que vous émettez. Calculée sur la base de vos habitudes de consommation quotidienne, elle varie fortement d’un individu à l’autre. Par exemple, consommer local et de saison émettra beaucoup moins de dioxyde de carbone qu’acheter des tomates importées du Maroc en plein mois de février.

Pour réduire votre empreinte carbone, vous devez prendre conscience de vos émissions quotidiennes. Comprenez tout sur l’empreinte carbone sur Fournisseurs-electricite.com. Vous saurez comment la calculer et comment adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

Il y a cependant dans votre vie des actions que vous ne pouvez supprimer, l’empreinte carbone qui y est associée non plus. Aujourd’hui de nombreuses associations œuvrant pour l’environnement et sa protection vous offre des solutions pour la compenser. Planter des arbres, agir pour développer les énergies renouvelables, améliorer la gestion des déchets… À votre échelle, vous pouvez soutenir de grands projets qui agissent sur l’empreinte carbone mondiale.

Réduire son empreinte carbone en voyage

Vous pourriez, il est vrai, vous rendre à Mexico en canoë. Mais, vos deux semaines de vacances risquent de ne pas être suffisantes. Alors, pour compenser votre trajet en avion, vous pouvez adopter des gestes simples pendant votre voyage :

  •     Au moment de la réservation de votre trajet en avion :  si c’est possible, privilégiez les trajets avec le moins d’escales. Le mieux ce sont les trajets directs. En plus de vous offrir la rapidité, il sont moins nocifs pour l’environnement.
  •     Avant de prendre l’avion, vérifiez votre bagage et n’emportez que l’essentiel. Si tout le monde allégeait sa valise d’une centaine de gramme, des milliers de tonnes de carburants seraient économisées.
  •     Une fois arrivé, vous pouvez limiter voir supprimer vos vols à l’intérieur du pays. Privilégiez le train, les bus et pourquoi pas l’autostop. En plus d’agir pour la planète vous profiterez des paysages et de la culture locale.
  •     Sur place, renseignez-vous sur la qualité de l’eau. Beaucoup sont tentés de ne boire que de l’eau de source en bouteille. Pourtant, dans beaucoup de pays, celle du robinet est potable. Vous pouvez de plus y ajouter des pastilles ou des filtres de traitement avant de la consommer. Dans un pays aussi chaud que le Mexique imaginez l’économie de plastique.
  •     Pendant vos excursions et vos visites, respectez les lieux et les populations. Ne jetez rien par terre. Ni vos plastiques, ni vos mégots de cigarettes. Et, laissez la nature à sa place. Une jolie photo suffira, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *